Rechercher

Questions de société : des joutes pour en parler ...

Mis à jour : 28 juin 2018

La joute verbale est un outil que nous avons découvert grâce au partenariat que nous avons initié avec le MIEC jeunesse (Mouvement des jeunes d'Institutions Citoyennes) en 2015.


En 2017, nous avons répondu à un appel à projet intitulé "La culture a de la classe" subsidié par la COCOF (Commission Communautaire française). Le programme avait pour objectif de renforcer les partenariats entre le monde socioculturel et l'enseignement bruxellois afin de développer des projets créatifs pendant les temps scolaires.


3 écoles partenaires ont souhaité initier leurs élèves à la joute oratoire pour ce projet. L’idée est de s’appuyer sur les jeunes ambassadeurs de citoyenneté du MIEC pour organiser des activités de joutes oratoires, d’abord dans chacune des classes des différentes écoles, puis lors de moments de rencontre. Les joutes oratoires sont des confrontations d’arguments entre protagonistes qui n’ont pas le choix de leur position Dans ce cas-ci, elles s’organisent en équipes dont les membres viennent d’écoles différentes. Le projet vise à mobiliser les jeunes du MIEC Jeunesse pour initier les élèves des écoles à cette pratique, puis pour les emmener dans un mouvement de rencontre, de remise en question et de débats sur la question de la place du jeune dans la société.


A travers ce projet, nous avons organisé 6 animations en classe, 4 demi-journées de rencontre entre 4 classes de trois écoles.


C’est le premier cycle inter-écoles organisé en dehors de la collaboration avec la Ligue des Droits de l'Homme. Le partenariat avec MIEC Jeunesse a été un enrichissement, tout comme celui avec le

cinéma des Galeries. La particularité de ce cycle a été de s’appuyer sur le documentaire «A voix haute» ainsi que le fait de rajouter des passages des ambassadeurs en classe. Les animations se sont aussi développées et enrichies, notamment dans le rapport à l’improvisation.


Le cycle a été une franche réussite, avec un dépassement de soi des jeunes encore plus important que dans les cycles que nous avons connus précédemment, une encore meilleure cohésion de groupe, des rencontres intenses et un final sur scène inoubliable.


Ce cycle a aussi été aussi le premier dont la finale s’est faite en journée, en s’appuyant sur le documentaire « A voix haute » et en y invitant de nombreuses classes et en présence d’un jury d’académiques et de politiques.





© 2023 by ENERGY FLASH. Proudly created with Wix.com