Rechercher

« Vivre » la démocratie chez TADA

Mis à jour : 28 juin 2018


TADA ASBL (ToekomstATELIERdelAvenir) propose des ateliers à des centaines de jeunes Bruxellois issus de quartiers défavorisés. Pendant trois ans chaque samedi, des professionnels viennent à leur rencontre pour leur expliquer leur métier, leur transmettre leur passion, et leur apprendre des techniques.


Depuis plusieurs années, dans le cadre d’un atelier dédié à la politique, JEC collabore avec TADA pour proposer à ces jeunes des activités ludiques pour aborder la notion complexe de démocratie. Via des jeux et des mises en situations, ils réfléchissent et échangent sur l’intérêt de la participation à la vie démocratique.


L’égalité des chances, une valeur partagée


Ce partenariat pérenne entre JEC et TADA montre que nos deux associations partagent le même engagement en faveur de la lutte contre les inégalités. Nous nous engageons pour ouvrir les esprits des enfants et surtout les aider à ouvrir le champ des possibles. Nous refusons le fatalisme et la reproduction sociale et nous battons que pour que tous aient les mêmes chances.




Les activités réalisées sont

· Quizz « politique » interactif :

o Thèmes abordés : origine du pouvoir, démocratie, niveaux de l’état belge, acteurs d’une décision politique (élus, groupes de pression, 4ème pouvoir, etc.), partis politiques, élections (l’importance du vote : levier citoyen), etc.


· Jeu de rôles dictature/démocratie :

o L’intervenant donne à un enfant du groupe 3 bonbons et lui dit qu’il doit les distribuer (//dictature).

o Ensuite, l’intervenant dit qu’ils doivent décider ensemble qui peut avoir les bonbons. L’intervenant les laisse discuter et trouver une solution pour répartir les 3 bonbons parmi le groupe d’enfants.

o Débriefing autour des deux saynètes


· Joutes verbales :préparation des argumentaires pour ou contre en petits groupes / débats en plénière avec un modérateur

o PROPOSITION 1 : A l’école, on ne devrait boire que de l’eau et manger sainement, les sodas et les bonbons devraient donc être interdits.

o PROPOSITION 2 : A Bruxelles, toutes les écoles doivent donner cours aussi en d’autres langues : par exemple, mathématiques en néerlandais, histoire en anglais, géographie en turc, dessin en arabe...

o PROPOSITION 3 : La semaine devrait durer 6 jours et l’école devrait durer jusque 17h. Cela permettrait aux enfants de plus longs congés.

o PROPOSITION 4 : La Belgique doit accueillir tous les réfugiés.



© 2023 by ENERGY FLASH. Proudly created with Wix.com